samedi 9 avril 2011

Sare - Espelette - Itxassou - Aïnhoa

Saran Astia...      ou le Temps Retrouvé

A Sare, on a le temps, affirme un vieux proverbe. Le temps de respirer à la fois l'air du large (8 km de l'océan) et l'air des herbes et des bois des premières collines pyrénéennes dans un cadre rassurant qui consacre le mariage entre terre et eau, évasion et enracinement.

Classé parmi les 152 "plus beaux villages de France", Sare est situé à 30 km de la frontière avec la Navarre d'Espagne, une longue crête protectrice qui offre à Sare son micro-climat particulièrement doux 








Certaines maisons (etxe) datent du XVIème et XVIIème siècle. Sare a longtemps été considéré comme la capitale de la contrebande au Pays Basque.


Coordonnées Geohack






















  




Espelette, une commune qui ne manque pas de piquant...


Le piment d'Espelette (Ezpeletako biperra) est classé AOC depuis le 1er juin 2000 renforcé le 22 août 2002 par une AOP. Originaire d'Amérique du Sud, le piment a été introduit au Pays basque au XVIe siècle.

La plante est d'abord utilisée en médecine puis très vite comme condiment et conservateur des viandes et du jambon.

Recettes au piment d'Espelette









Itxassou

avec son église du XVII ième siècle 

  Coordonnées Geohack































Une chambre d'hôte particulièrement accueillante chez Amaia et Michel Echeveste http://www.uhartea.com/

vendredi 8 avril 2011

Saint Etienne de Baigorrey - Idiartekoborda

Aussi nommée "pays Quint", durant des siècles, cette réserve de pâturages était commune à quatre vallées, de part et d'autre des Pyrénées.

Jusqu'à ce que les cadets de Baïgorry s'approprient les bergeries d'estive pour s'y installer définitivement.






jeudi 7 avril 2011

Irouléguy

L’irouléguy est un vin français d'appellation d'origine contrôlée produit dans le département des Pyrénées-Atlantiques, portant le nom d'Irouléguy, petit village basque de la Basse-Navarre.

Son nom en basque est Irulegiko arnoa.

Il s'agit de l'un des plus petits vignobles de France, le seul du pays basque français. Il est classé AOC depuis 1970. Il représente une production de 5 500 hl, répartie pour environ 70 % de vin rouge, 20 % de vin rosé et 10 % de vin blanc.

En rouges et rosés, les vins sont à base de tannat, cabernet franc et cabernet sauvignon. Les vins blancs sont issus de courbu blanc, du petit courbu B, de petit manseng et gros manseng.












mercredi 6 avril 2011

La vallée des Aldudes - Urepel

Le village d'Urepel fait partie du pays Quint (Kintao en basque ou Quinto Real en espagnol), zone de pâturages appartenant à l'Espagne mais cultivée par des agriculteurs français.





Il est situé dans la vallée des Aldudes au bord de la Nive, dans la province basque de Basse-Navarre.










C’est dans la vallée des Aldudes 
que les éleveurs ont sauvé le porc de race basque menacé de disparition. Elevés en liberté, on les croise dans les bois. Les produits qui en sont issus, sont une véritable richesse gastronomique.

mardi 5 avril 2011

Licq - Atherey

La légende du pont de Licq 


Depuis longtemps les gens de Licq désiraient avoir un pont sur le gave. Mais l'endroit était dangereux et personne n'osait l'entreprendre. Un beau jour, ils convinrent d'en charger les lamiñak.

Ils les mandent au village et exposent leur embarras.

" Nous ferons votre pont, dirent les lamiñak, et en bonne pierre de taille, dans la nuit de demain, avant que le coq ait chanté, mais sous une condition : vous nous donnerez en paiement la plus belle fille de Licq".

C'était un grand crève-cœur pour les Licquois de livrer la plus belle de leurs filles; mais ils étaient obligés d'en passer par là et ils acceptèrent.

La nuit suivante les lamiñak se mirent à l'oeuvre. Or tout le monde sait bien qu'en tout pays les belles filles ne manquent pas d'amoureux. La belle fille de Licq avait aussi le sien.

Averti de ce qui se passait, l'amoureux vient à la brune se poster près de l'endroit où travaillaient les lamiñak, et il voit avec terreur que du train dont ils y vont, la besogne sera terminée avant la moitié du temps fixé. Le coeur malade, pris d'une sueur froide, il s'ingénie et trouve enfin une ruse. Il se dirige vers un poulailler, en ouvre doucement la porte et, avec ses mains, simule le bruit des quatre ou cinq coup d'ailes que donne le coq avant de chanter. Le coq se réveille en sursaut, craignant d'être en retard, et crie: " Coquerico".

Il était temps. Les lamiñak avaient soulevé la dernière pierre à moitié de sa hauteur. Au chant du coq, ils la jetèrent dans l'eau et avec grand bruit s'échappèrent en disant:
" Maudit soit le coq qui a jeté son cri avant l'heure".

Depuis, disent les anciens, personne n'a pu faire tenir dans la place vide ni cette pierre ni d'autres.
Tiré de "légendes & récits populaires du pays basque" de Jean François CERQUAND Editions Aubéron


Une brasserie de bière artisanale Akerbeltz ("bouc noir" en basque), s'y est installée sur l'ancienne fabrique de semelle en caoutchouc, en bordure du gave le Saison.

Une adresse incontournable :  Jean-Pé Laffargue  le bar casse croute et maison d'hôte - Alfitcha